Le département de l’Ariège réserve tout un lot de sites touristiques intéressants à visiter. Parmi les destinations, il y a le château de Foix ! Considéré comme étant l’un des lieux les plus incontournables de la région, ce magnifique château est riche en histoire. Selon les sources, son origine remonterait même au Xe siècle après J.-C. Idéalement situé sur un rocher, le château de Foix est tout simplement impressionnant et se fait remarquer par toutes les personnes qui viennent dans la ville. Comme le site suscite l’engouement des touristes, il convient de bien planifier sa visite.

Un petit peu d’histoire

Les premiers écrits qui relatent de l’existence du château de Foix remontent en l’an 987, suivi de son apparition dans le testament de Roger Ier en 1002, celui-ci étant le Comte de Carcassonne de l’époque. Le château a été établi sur les ruines d’une construction fortifiée, preuve de l’importance stratégique des lieux quand il s’agit d’avoir le contrôle de la vallée de l’Ariège ou d’établir une solide défense contre des éventuels envahisseurs. La résistance du château de Foix est légendaire ! D’ailleurs, celui-ci n’a été pris qu’une seule fois au cours de l’histoire ; et cela fut arrivé uniquement par trahison. Le château a été occupé par des personnalités hors du commun et a tenu un rôle important durant la Croisade des Albigeois et la persécutions des Cathares

Incontournable au fil du temps

Le château de Foix a toujours assuré son rôle même durant les guerres de religion. Celui-ci a même été le siège de gouverneur depuis le XVe siècle et fut le lieu de rencontre des hautes personnalités durant la révolution. Le château a plusieurs tours, les deux qui sont carrées, bâties respectivement au XIe et XIIe siècle ont servi de prison pour les personnalités politiques jusqu’en l’an 1962. Le château de Foix trouvera une autre utilité à partir de l’année 1930 où il a accueilli les collections du musée départemental de l’Ariège. Répertorié aujourd’hui à la liste des grands sites de Midi-Pyrénées et la collection « Ariège, 14 000 ans d’histoire », le château de Foix est un lieu à ne pas manquer pour les passionnés d’aventures médiévales.

Quand y aller ?

Il convient de bien planifier la visite des lieux car les heures d’ouvertures sont changeantes. Pour le mois de janvier, le site est ouvert en début de mois et tous les week-ends de 10h30 à 17h30, avec une pause de midi à deux heures de l’après-midi. Pour les mois de février mars, il est possible de visiter le château en dehors des mardis, de 10h30 à 17h30, avec une pause de midi à 14 heures. Pour le mois d’avril et le mois de mai, les horaires d’ouverture seront de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures. Le site est ouvert non-stop de 10 heures à 18 heures pour le mois de juin et de 10 heures à 18h30 pour la période estivale. Pour le mois de septembre, les visiteurs pourront accéder au château de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, en dehors du 1er septembre. Pour le dernier trimestre de l’année, les hommes de visite sont de 10h30 à midi et de 14 heures à 17 heures. Il est à noter qu’il n’y a pas de visite le jour de Noël.

Pour accéder aux expositions

Le château propose ses visiteurs de nombreuses thématiques comme « les secrets des bâtisseurs médiévaux », « les univers du roi Henri IV », « Gaston Fébus, prince éclairé des Pyrénées », « Andorre. Voyage au cœur des Pyrénées ». Pour pouvoir apprécier ces différentes expositions, les visiteurs devront payer les tarifs adéquats qui sont de 5,80 euros par individu, 4,40 euros pour les étudiants, 3,30 euros pour les enfants de 5 à 12 ans et quatre euros pour les enfants de 13 de 18 ans. Le pass famille est à 17 euros et il faudrait prévoir 2,5 euros par enfant supplémentaire.

Bien profiter de la visite

Pour une bonne expérience de la visite du château de Foix, il est conseillé de prendre les chaussures adaptées étant donné que le site est situé en hauteur. Pour agrémenter la découverte des articles du musée et se mettre dans l’ambiance médiévale, le propriétaire des lieux propose aussi aux touristes de faire la visite en armure ou en côte de maille, le côté folklorique et sportif étant sujet à des réductions de tarifs. Les plus aventureux pourront s’adonner aux différentes activités gratuites comme le tir à l’arc ou le tir l’arbalète.